vendredi 12 septembre 2014

Les 5, 6 et 7 septembre 2014,
Carlos retrouve Denis, Jean-Louis et Jérôme 
sur le circuit de Catalunya
pour la course des
24h de Barcelone !


Vendredi matin, nos 4 pilotes utilisent la Peugeot RCZ du TTE pour effectuer des essais libres et se remettre en tête le circuit, voire l’apprendre car Jérôme ne le connait pas !
                                                                                                                   Vendredi16 h 30, séance d’essais libres officiels avant les essais qualifs, sur la Peugeot RCZ préparée pour l’occasion ! Mais 65 voitures sur la piste, ça fait du monde !

Vendredi, 19 h, essais qualifs. Le temps est lourd et orageux. La voiture est agréable à conduire et marche bien une fois quelques vis resserrées… Denis fait son meilleur temps en 2'06"00, 3" devant le 2ème de notre classe, le 47ème temps scratch.

Vendredi, 20h30, début des essais de nuit. Jean-Louis commence, suivi de Jérôme. Pendant ce temps, Carlos et Denis dînent tranquillement. Soudain, on voit des éclairs au loin et le tonnerre gronde ; puis la pluie se met à tomber. C’est Jérôme qui est en piste et qui décide de rentrer aussitôt pour changer les pneus. Denis prend le relais et se prépare à repartir mais son équipe lui demande d’attendre un peu pour voir comment évoluent les choses… Heureusement, car soudain ce sont d’énormes grêlons qui s’abattent sur nous. Toutes les voitures rejoignent les box au plus vite. Les tentes sont sous 20 cm d’eau, tout a été balayé à l’intérieur… Cela ne dure pas très longtemps et en moins d'une heure l’eau s’est déjà bien évacuée. Mais la séance d'essais de nuit est annulée...

Samedi matin, le paddock a retrouvé des allures normales. Les pilotes se réunissent avec les Team manager pour définir la stratégie de course. C’est Denis qui prendra le départ, suivi de Jean-Louis, Jérôme puis Carlos. Les relais théoriques sont de 1h50mn ; la journée va être longue ! Nous sommes finalement 5 dans la classe A3, une BMW Mini et une BMW M coupé nous ayant rejoints…






Samedi, 12h00, le départ est lancé ! Denis est tout de suite et pour un bon moment dans un paquet de voitures, à la bagarre… Il roule bien mais l’autre Peugeot RCZ nous talonne et la Mini n’est pas très loin…. Mais il doit rentrer plus tôt que prévu pour faire le plein car la voiture commence à déjauger…

13h30, Jean-Louis prend le relais. Nous avons perdu quelques places car nos adversaires ne ravitaillent pas aussi tôt que nous ; la Peugeot RCZ N°45 a pris la 2ème place de la classe, derrière la Mini. Malgré tout, nous remontons de quelques places au scratch. Mais nous rencontrons à nouveau des problèmes de déjaugeage et Jean-Louis doit rentrer, un peu sur sa fin, au bout de 1h20.
Heureusement, Benoît, « notre » chiropracteur, le prend en main pour le détendre… avant une petite sieste.
Pendant ce temps, les mécanos essaient de comprendre le dysfonctionnement de notre système de réservoir d’essence additionnel… Cela pourrait être un problème avec la pompe qui se « décolle » et remonte…

14h55, Jérôme prend le volant. Relais sans soucis ni faute mais au bout d’une heure il rencontre à son tour les problèmes de déjaugeage dans les virages à gauche… Nous avons alors repris la 2ème place de classe après l’arrêt de la Peugeot.

16h05, Carlos part pour son premier run avec des pneus déjà fatigués. Il roule bien et fait un bon temps de course en 2’08" ! On lui demande de rouler jusqu’au déjaugeage et de rentrer sans ravitailler afin de pouvoir placer un bloc de mousse dans le réservoir pour empêcher la pompe de remonter. Mais quand il rentre à 16h55, le réservoir est plein !










17h00Denis repart avec pour consigne de rouler pour vider le réservoir. Quand il rentre après 50mn de course, les mécanos peuvent enfin ouvrir la boîte (sous l’œil attentif d'un commissaire), vérifier les tuyaux et constatent que le problème n’est pas mécanique !  
Cet arrêt nous fait perdre 25mn mais permet de progresser dans le diagnostic. Nous sommes maintenant 4ème de classe, à 13 tours du 3ème... Denis reprend son run et conduit encore 50mn avant de rentrer pour le ravitaillement.

Dans le même temps, les mécanos en sont venus à la conclusion que le problème doit être électronique…


19h00, pendant le changement de pilote, les mécanos interviennent sur le changement de connecteur de la pompe du réservoir d’essence. Jean-Louis démarre et roule sur un bon rythme…. On passe les 50mn puis 1h de course sans déjauger, ça y est, c’est bon !
Jean-Louis se régale enfin dans ce relais de 1h52 !







20h59, Jérôme fait le premier relais de nuit. A nouveau un relais sans faute, malgré son manque d’expérience sur le circuit de Barcelone, de la Peugeot RCZ, de la conduite de nuit et de la course en endurance ! Mais que c’est dur quand il y a autant de voitures sur la piste !




22h52, Carlos enchaîne. Maintenant, tous les pilotes peuvent et doivent rouler le plus longtemps possible mais sans dépasser les 2h. Au cours de la nuit, les safety car et codes 60 se succèdent provoquant à chaque fois le regroupement des voitures. Et que c’est dur quand il y a autant de voitures sur la piste avec l’éblouissement des phares et les différences de vitesse !

00h52, changement des 4 plaquettes de frein et Denis repart. Tout marche bien et Denis fait encore des bons temps ! Il y a une vraie volonté des 4 pilotes de remonter sur le 3ème ! Nous sommes toujours 4ème de la classe, derrière l’autre RCZ, la Mini et la Clio, à 6 tours du 3ème







2h36, Jean-Louis donne tout aussi, au point de pousser un peu une Clio devant lui… Touchette sans conséquence… Nous sommes à 3 tours du 3ème



4h33, Jérôme entame son dernier relais. Tout se passe bien, Jérôme est concentré sur son objectif : ne pas faire de faute ! 10 mn avant la fin de son run, le safety car entre en piste suite à un accident… Ce sont nos 2 concurrents, la Mini et la Clio qui se sont accrochées !



6h13, nous sommes donc 2ème de classe quand Carlos prend son dernier run, le run au lever du soleil... Il roule encore 45mn sous safety car. Lors d’un dépassement, une BM ne semble pas le voir et se déporte sur la gauche. Les 2 voitures se frottent légèrement, heureusement sans conséquence… Entre les safety car et les codes 60, il faut rester concentré... Carlos parvient tout de même à faire un 2’08" ! On lui demande de rouler le plus longtemps possible de façon à ne faire plus que 2 changements de pilote avant l'arrivée.

8h10, Denis part pour son dernier run. Mais 1h après, il recommence à déjauger… Pendant que l’équipe fait le plein d’essence, Guillaume, qui a assuré le contact radio avec les pilotes depuis le début de la course sans une seule pause, donne les indications à Denis pour réactiver le connecteur. Il repart pour finir son run avec comme objectif de maintenir des temps corrects et réguliers puisque nous sommes 2ème de classe, plusieurs tours devant le 3ème et théoriquement dans l'impossibilité de reprendre la 1ère place…

10h05, Jean-Louis s'élance pour le dernier relais avant l’arrivée. Il faut assurer notre place avec des temps réguliers et sans faute. A nouveau, le trafic est dense car les safety car et code 60 fréquents… La fatigue commence à se ressentir pour les pilotes, les mécaniciens et les voitures...



11h45, à 20mn de l’arrivée, coup de théâtre, la Peugeot RCZ N°45 casse sa transmission et s’arrête sur le bord de piste !

Voir résumé en vidéo


12h05, notre Peugeot RCZ franchit la ligne d’arrivée en
1ère place de la classe, 22ème scratch !


3 commentaires:

onthebeach73500 a dit…

Bon résumé et belle course!
Au final, quelle est l'origine précise du problème essence?

Clementeam Racing a dit…

Bonjour onthebeach73500 !

La pompe à essence était branchée sur un mauvais connecteur...

La "réparation" a été facile, le diagnostique bien moins... Du coup, quel enjeu pour l'équipe (moitié espagnole, moitié française, sous pression, et quel suspens jusqu'à la fin !

Sportivement,
Armelle, pour le Clementeam racing.

onthebeach73500 a dit…

Merci de la réponse.
Continuez à nous faire des résumés détaillés, super !
Bonne chance ce we !